Accueil > Revue de web > Vidéosurveillance, les plaintes sont en hausse

Vidéosurveillance, les plaintes sont en hausse

Voir en ligne : la vidéosurveillance se développe, les plaintes sont en hausse

Dans le métro, à la banque, au travail ou chez le boulanger, elles sont partout. Le nombre des caméras de vidéosurveillance (caméra sur un lieu privé) et de vidéoprotection (caméra sur la voie publique) n’a cessé d’augmenter. Si elles sont censées surveiller et protéger, leur utilisation dépasse parfois le cadre légal.

Dans le métro, à la banque, au travail ou chez le boulanger, elles sont partout. Le nombre des caméras de vidéosurveillance (caméra sur un lieu privé) et de vidéoprotection (caméra sur la voie publique) n’a cessé d’augmenter pour atteindre le chiffre record de 935.000. Si elles sont censées surveiller et protéger, leur utilisation dépasse parfois le cadre légal.

Lors d’une conférence ce jeudi 21 juin, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (la CNIL) a indiqué que les plaintes relatives à ces caméras étaient en hausse de 32% en 2011, soit plus de 360 plaintes au total sur cette année-là. La CNIL a par ailleurs précisé que plus de 60% des plaintes visaient la vidéosurveillance sur un lieu de travail.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Le Projet

Sous-Surveillance.net est une cartographie participative, collaborative et accessible au plus grand nombre.

Elle permet de rendre visible la prolifération des caméras tout en collectant un maximum d’informations les concernant.

Dès maintenant, chacun et chacune peut s’approprier le site, lutter, agir, participer, partager ses idées, informer, consulter la revue de presse et se réapproprier l’espace urbain !

Contact

Pour nous contacter, créer un sous-surveillance dans votre ville ou participer au projet, écrivez-nous :
contact [arobase] sous-surveillance.net
Clé PGP : 0x9651304952C31F6B
Empreinte clef : D65A B9BB 08E3 370F A3BD E1A4 9651 3049 52C3 1F6B