Accueil > Revue de web > La vidéosurveillance en direct dans les voitures de police

La vidéosurveillance en direct dans les voitures de police

Voir en ligne : La vidéosurveillance en direct dans les voitures de police

Grâce à un wi-fi professionnel, les policiers municipaux auront bientôt la possibilité de visionner en live depuis leurs voitures les images des caméras de surveillance. (L’article est plutôt pro-vidéosurveillance).

Courant 2013, les agents de la police municipale vont être équipés d’un centre de sécurité urbain nomade. Un centre qui leur permettra de visionner en temps réel les images des 45 caméras de vidéoprotection de la ville. Pour l’heure, les enregistrements ne sont visualisés par les gendarmes que lorsqu’il y a un problème, la ville n’étant pas équipée d’un mur d’écrans pour surveiller en temps réel ce qu’il se passe. « Il faudrait employer 12 personnes au minimum pour effectuer une relève correcte. Crépy ne peut pas se permettre de mettre en place un tel dispositif », explique Michel Etienne, adjoint au maire chargé de la sécurité.

Alors, pour pallier le manque de réactivité et d’efficacité, la ville « va tenter cette expérimentation », évaluée à 45000 €. « Nous aurons la possibilité d’interroger les images et de prendre la main sur les caméras en direct », explique Lionel Bruent, le chef de la police municipale. Grâce à un réseau Wimesh (wi-fi professionnel), un système hypersécurisé, les agents pourront visualiser les images, stockées sur un récepteur, à l’intérieur de leur véhicule de patrouille, sur une tablette numérique. « Ça permet d’avoir une levée de doute et de visualiser ce qu’il se passe avant d’intervenir, poursuit le chef de la police. On optimise et modernise le matériel déjà mis en place, à moindre coût. »

Le temps d’intervention des brigades sera diminué. Mais le dispositif ne sera pas équipé d’un système d’alerte qui prévient en temps réel les policiers d’une situation anormale. Les images pourront être visualisées seulement à la demande des agents. « Le rôle des policiers municipaux est d’observer et de prévenir les gendarmes », précise le maire UMP, Arnaud Foubert.

Continuer la lecture à cette adresse : http://www.leparisien.fr/oise-60/la-videosurveillance-en-direct-dans-les-voitures-de-police-31-10-2012-2280421.php

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Le Projet

Sous-Surveillance.net est une cartographie participative, collaborative et accessible au plus grand nombre.

Elle permet de rendre visible la prolifération des caméras tout en collectant un maximum d’informations les concernant.

Dès maintenant, chacun et chacune peut s’approprier le site, lutter, agir, participer, partager ses idées, informer, consulter la revue de presse et se réapproprier l’espace urbain !

Contact

Pour nous contacter, créer un sous-surveillance dans votre ville ou participer au projet, écrivez-nous :
contact [arobase] sous-surveillance.net
Clé PGP : 0x9651304952C31F6B
Empreinte clef : D65A B9BB 08E3 370F A3BD E1A4 9651 3049 52C3 1F6B