Accueil > Revue de web > VIDEO. "Cash Investigation" : quand la vidéosurveillance se met au (...)

VIDEO. "Cash Investigation" : quand la vidéosurveillance se met au vert

Dans cet extrait de "Cash investigation" diffusé lundi 21 septembre, on découvre qu’un petit village de l’Aude s’est suréquipé en caméras. Pourtant, il n’y a pas de délinquance dans cette commune, juste quelques marginaux.

Lien vers la vidéo : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/video-cash-investigation-quand-la-videosurveillance-se-met-au-vert_1089089.html

Les aberrations de la vidéosurveillance. Rennes-les-Bains est une riante station thermale du pays cathare, dans l’Aude, entre Pyrénées et Méditerranée. En son mitan coule une rivière et il fait bon vivre pour les 180 habitants que compte le village. C’est calme, très calme. Pourtant avec ses sept caméras, le ratio par habitant à Rennes-les-Bains est plus élevé qu’à Paris ou que dans les villes les plus sensibles de la Seine-Saint-Denis.

Ni délinquants ni criminels

La commune a dépensé 60 000 euros, la moitié de son budget, pour se procurer ce dispositif de vidéoprotection. Pourquoi ? Il y a trop de "peluts" dans la commune, des "poilus" en patois local. En clair, des "marginaux". Mais ni délinquants ni criminels. Heureusement, car les caméras ne fonctionnent pas la nuit : l’infrarouge, c’est trop cher.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Le Projet

Sous-Surveillance.net est une cartographie participative, collaborative et accessible au plus grand nombre.

Elle permet de rendre visible la prolifération des caméras tout en collectant un maximum d’informations les concernant.

Dès maintenant, chacun et chacune peut s’approprier le site, lutter, agir, participer, partager ses idées, informer, consulter la revue de presse et se réapproprier l’espace urbain !

Contact

Pour nous contacter, créer un sous-surveillance dans votre ville ou participer au projet, écrivez-nous :
contact [arobase] sous-surveillance.net
Clé PGP : 0x9651304952C31F6B
Empreinte clef : D65A B9BB 08E3 370F A3BD E1A4 9651 3049 52C3 1F6B